Le vide ne mérite-t-il pas réfléxion ? (enrobé du concept de la grande gueule ou, in English, “Don’t write checks you can’t cash”)

 Aurélie en mode philosophico-malentendido

Le manque d’inspiration… Personne n’écrit sur le manque d’inspiration. Ne pas savoir quoi écrire, ne pas savoir quoi dire ou, pour les plus chanceux, ne pas savoir quoi dessiner. Et pourtant…

Cher(s) lecteur(s), tu/vous dois/devez savoir que j’écris en ce moment même sous influence : l’absence totale de fil conducteur et même d’idées. Et pourtant… j’écris !

Mieux encore, je fais passer un message. Ressentez-vous ce vide ? Cette sensation de non-consistence ? De non profondeur ? Juste à travers ces lettres associées pour ne rien dire ?
Il n’y a pas matière à réflexion puisque l’on parle du néant. Sans contour, sans objet, sans direction. Nonsense really. Et pourtant… N’y a-t-il pas là quelque chose d’intrigant ? N’avez pas envie d’y réfléchir ? Juste histoire d’en faire le tour ?
Comme quoi on peut écrire sur tout et rien. Même si cela tient plus de l’exercice de style que du fond, puisqu’il n’y en a pas, de fond.
La raison d’être de cet article.

Publicités

Une réflexion sur “Le vide ne mérite-t-il pas réfléxion ? (enrobé du concept de la grande gueule ou, in English, “Don’t write checks you can’t cash”)

  1. Pas mal, pas mal du tout, surtout l’avant – dernière phrase. Cela tient plus du raisonnement logoique que de la rhétorique . Et… comme il n’y a pas de fond, il y a forcément le style.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s