Aurélie découvre Olivia Bee

All rights reserved

La jalousie est-elle une forme d’hommage ? Dans ce cas précis, elle l’est, pour moi.

Tous ceux qui m’ont un jour trainée à une expo photo savent que je donne assez souvent dans l’hermétisme et le cynisme mais rarement, voire jamais, dans la transcendance et la perméabilité. Le coup de foudre artistique ? Très peu pour moi. Et pourtant, je me surprends dernièrement (il était temps) à intégrer beaucoup plus de sensibilité qu’auparavant dans un domaine que j’avais décidément abandonné à mes comparses historiennes de l’art ou musiciennes…

All rights reserved

Pour tous ceux qui connaissent mon goût pour la photo amateur (et notamment mon père qui en fait les frais, littéralement), cet état de fait peut paraître surprenant. On peut aimer ses propres petits clichés insignifiants et ne pas adhérer à l’atmosphère théorique et grandiloquente qui gravite autour des œuvres qui nous sont présentées en général. Tout ce que j’ai jamais réussi à apprécier se résume à l’impressionnisme de Monet et de Goya et aux peintures académiques des illustres peintres au réalisme et à la technique inouïs… imitant presque la photo. Encore un fois, on fait le grand écart.

Alors, quand je regarde les photos d’Olivia Bolles, alias « Olivia Bee », 17 ans, je m’arrête de travailler et j’admire.

All rights reserved

 Cette exposition lumineuse à laquelle je ne comprends rien, cette précision même dans le flou, ces couleurs tirés du réel, cette grâce apposée sur les moments de la vie les plus ordinaires et des mises en scène, l’imagerie des émotions et des impressions. J’aime. Et donc je jalouse 🙂

All rights reserved

Cette très jeune fille a très certainement une vision de la vie qui rend chaque instant, un détail, méritant de devenir souvenir. Capter une émotion, pour mieux la conserver, dans cette quête pour accumuler et fixer des moments de bonheur comme un bouclier bien concret contre les pics et les passages noirs et fatigants.

All rights reserved

Un véritable album d’une future photographe de renom dont je vous laisse découvrir l’article sur Le Monde.fr, son blog et ses albums Flickr.

Un jour, je prendrai des cours de photo, histoire de ne pas continuer à faire du trompe-l’œil.

Et un jour, je traînerai quelqu’un à l’une de ses expo’ 😉

Publicités

3 réflexions sur “Aurélie découvre Olivia Bee

  1. Quelle maturité dans l’analyse et les commentaires concernant Olivia Bee dont je découvre les photos. Merci de m’avoir fait faire cette connaissance.
    Jean Dirat

  2. Pingback: Bilan 2014 | Auré(a)lisation(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s