La maison humaine

Aurélie en mode casanière

Partons du postulat que le monde et son organisation (et donc sa construction) ne sont que projections de l’esprit humain… Avec un peu d’imagination, on obtient, parmi tant d’autres idées, ceci…

Dans une maison, il y a le grenier, là où l’on range le passé, les souvenirs, les choses cassées mais qu’on n’a pas envie de jeter ou alors au prochain ménage de printemps, les vieilles robes, les photos jaunies, les fantômes, les anciens copains et leurs sourires. Ca sent la poussière et le vieux bois dont on se s’occupe plus mais, qu’importe, c’est là tout le charme. On y fait un tour de temps à autre pour faire l’inventaire et se rappeler qu’on a passé de bons moments.

Il y a la chambre, havre bien rangé et propret ou espace dynamité et parasité, mais personnel. Des placards remplis de costumes confortables, contraignants, « déguisants », « engonssants », froids, chauds, valorisants, camisoles, gaines, colorés ou ternes. Accès restreint.

Il y a la cuisine, là où l’on se nourrit, une source d’énergie. Par ingurgitation empirique, avec parcimonie, crûment, cuisant ou même bouillonnant, nourrissant ou pour le plaisir.

Il y a la salle de bains, là où l’on se débarrasse des impuretés, nettoyage expéditif ou relaxant, on fait fi des microbes, internes ou externes. Et on retouche le tableau, on brosse, on maquille, on enfume, on parfume selon les occasions.

Il y a le salon, là où l’on reçoit les invités, en grande pompe ou en coup de vent. Réceptions, débats, paroles, accueil, mondanités, communication.

Il y a les extérieurs : jardins, terrasses, façades… Certains peaufinent, d’autres laissent en friche. Certains cultivent, d’autres peinturlurent. Barrières et/ou prix de beauté.

Et puis, il y a la cave, là où certaines personnes refusent d’aller car elles n’aiment pas ça. Là où règnent les sous-terrains, la lumière se fait rare. On y cache, on y conserve, on y laisse traîner sous la surface. Les choses qu’on ne veut pas voir, les choses qu’on ne veut pas montrer ou ce qui ne doit pas être exposé au grand jour, on protège aussi.

On y trouve aussi la boîte à fusibles. Même si des fois, on a pas la lumière à tous les étages. Attention, quand les plombs sautent. Le disjoncteur se trouve souvent à la cave.

Il existe des maisons confortables, des maisons hantées, des maisons en cours de construction, des maisons en rénovation, des maisons bruyantes, des tours d’ivoire parfois imprenables, des maisons ouvertes aux quatre vents ou des maisons à la rose des vents, des manoirs, des châteaux, des maisonnettes, des studios multifonctions, des mobile home, que sais-je encore…

Et vous, quel maison avez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s