Destination : l’Ecosse !

Bêêê qu'est-ce que c'êêst ?

Aurélie en mode La Routarde

Hello tout le monde !

De retour de mon périple en Ecosse, j’ai décidé de vous faire partager mes aventures. Commençons par la bande annonce si vous le voulez bien, avant que je ne détaille cette excursion au coeur des Highlands étape par étape (au cours des semaines à venir) grâce à mes notes de voyage.

Tout d’abord, quelques chiffres clés pour poser le décor : 7 jours, 9 villes, 10 kg de bagages en moyenne (13 après le passage à Primark), 2 trains, 5 cars, 1 ferry, une dizaine de bus, 2 avions, 5 auberges de jeunesse, 2 paquets de pain de mie par personne en une semaine (et ce rien que pour les déjeuners), 415 miles (668 km) de voyage sur le sol écossais soit 2167 miles (3487 km) avion compris au total.

Quelques règles à observer (dans tous les sens du terme) lors d’un voyage (et plus particulièrement en terre des MacDonalds, MacLeods, Campbells et autres MacDouglas) : plus l’auberge de jeunesse est petite (et parfois pas folichonnes), plus les gens sont sympas 😀 ; plus l’auberge est grande, plus l’ambiance est nulle (là encore, dans tous les sens du terme) ; l’herbe est toujours extrêmement bien coupée à ras où que vous soyez (dans un jardin public ou au bord des sentiers les plus sinueux et reculés du Siège d’Arthur, « petite colline » de 251 m située à Edimbourg) ; ne jamais fermer l’eau chaude sous la douche si par un heureux hasard vous réussissez à en avoir sinon vous comprendrez vite le véritable sens de « douche écossaise » (en pleine face, dans les gencives, sur le coin de la tête, dans la poire, etc.) tout en poussant des cris d’otarie incontrôlables ; enfin, si les douches laissent à désirer au niveau des murs et des joints, vous trouverez rarement des toilettes sales (les britanniques mettent apparemment un point d’honneur à ne pas laisser ce petit coin se détériorer même si le reste peut, lui, bien attendre quelques semaines de plus).

Passons maintenant au point « Information » avec un peu de géographie. Notre « Scottish tour » comprend Edimbourg, Inverness, Kyle of Lochalsh, Kyleakin, Broadford, Armadale, Mallaig, Fort William, et Glasgow.

Cliquez sur la carte pour agrandir le parcours, s’il vous plait.

Enfin, avant d’entrer dans les détails, notons ce que je retiendrai en général de l’Ecosse : des rencontres que l’on ne peut pas faire en restant sur son canapé, de la marche façon Pékin Express, du vent à décorner les béliers, de la campagne à perte de vue, la découverte des « veines » des Highlands et la politesse légendaires des Britanniques.

A plus les amis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s