Le loch et Nessie (partie 1)

Aurélie en mode Chasseuse de « monstre »

(Avant toute chose, soyons claires, on a pas dormi dans cet hôtel là, celui en photo… Trop cher.) (Soyons claires *bis*, je n’ai pas beaucoup de photos pour cette partie 1 alors j’en ai semé au hasard.)

C’est donc de nuit que nous sommes arrivées à destination : Inverness. Durant le long trajet en train, nous avons vu des biches, des lapins, des vaches (normandes, les vaches…) mais pas UN SEUL mouton.  Sheep alors ! A croire que nous avons traversé le triangle des Bermudes  des caprinidés ovis ruminants. La découverte du Morrisson’s près de la gare fut une bonne surprise, la découverte de l’auberge, moins. Le fait d’être dans un dortoir de 4 personnes ne nous enchantaient pas des masses, encore moins lorsqu’on sait les deux personnes déjà arrivées avaient déjà pris possession des deux lits superposés du bas sans ménagement (premières arrivées, premières servies, normal aussi). Des Anglaises donc… Oh mon Dieu, fuyons !!! Ndlr : les jeunes Britanniques ont souvent tendance à être séparés du reste des étudiants internationaux dans les résidences universitaires car tout le monde ne supporte pas la biture, les beuglements nocturnes et les fausses alarmes incendie dues à un steak brûlé post-tequila-vodka.  En revanche, c’est en rencontrant nos deux « potesses » de chambrée que le soulagement a daigné nous rendre visite : 1) ce n’était pas les deux pestes aux cheveux bleus  assises à la réception qui rigolaient comme des grues à notre arrivée en pensant que notre anglais était assez mauvais pour qu’on pige rien de leurs baragouinages (pas de bol, les minettes, faudra attendre les prochains pigeons de touristes pour ça) et 2) Faith et sa môman étaient hyper gentilles.

Allez maintenant, vous êtes rôdés : Petite auberge = ?? Réponse ? Ambiance sympa ! Yesss ! A part pour les asiat’ dont le mot d’ordre est « Restons groupés » et qui se déplacent par conséquent en pack de 4 ou de 6 sans parler à personne (ça aussi, ça se vérifie dans les cités universitaires, sans vouloir offenser quiconque…).

Résumé de la nuit : des Anglaises pas convaincues de rester une 2e nuit, ne surtout pas regarder l’état des couettes dans les housses et bonne rigolade avec la môman de Faith. En bref, il m’a fallu user de tout mon pouvoir de persuasion pour me convaincre que les lits étaient fixés au sol et que PERSONNE n’était jamais tombé du haut d’un lit superposé pour pouvoir m’endormir et rêver (véridique) d’une salle de bain de luxe.

Pour finir cette partie, la photo insolite. Les Britanniques ont fait installer ce genre de panneaux sur les routes… Ça peut servir…

« Attention aux personnes âgées qui traversent »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s